Photo2

L’industrie de l’esclavage sexuel – aussi connue sous le nom de « trafic humain » – est l’une des plus grandes atrocités humaines qui existe et ce, bien au-delà de ce que nous pouvons penser. Nous croyons souvent que cela n’est pas un problème aux USA. Mais la vérité est que le trafic humain existe partout dans le monde. Et également dans des grandes villes comme, Los Angeles, où se trouve l’une des plaques tournantes en Amérique.

Les faits interpellent. On estime qu’il y a plus de 300 000 personnes victimes de la traite humaine actuellement aux USA. 50% de ces personnes ont moins de 18 ans. Environ 10 000 femmes à Los Angeles sont détenues dans des hôtels de passe clandestins. Ces victimes perdent leur identité, leur dignité et tout espoir. Seulement 1% d’entre elles parviennent à être secourues.

C’est là que le projet Espoir intervient ! Le projet Espoir agit comme un comité de sensibilisation pour secourir et travailler à la restauration de ceux qui sont victimes de ce trafic en Californie.
Joyce Meyer Ministries intervient auprès du « Dream Center » de Los Angeles pour soutenir leur action de lutte contre le trafic humain – le programme du centre de secours intervient auprès des anciennes victimes pour les aider à échapper à l’horreur de leur passé en leur offrant des soins de santé spécifiques et un hébergement.
Dans ce centre, les victimes bénéficient également de soins pastoraux et de quoi pourvoir à leurs besoins quotidiens dans un endroit sécuritaire. Voici l’histoire de deux de ces jeunes femmes en cours de réhabilitation.

L’histoire de Stacey :

Pendant 18 ans, Stacey a été accro au crack, à la cocaïne et à toutes sortes d’autres drogues qui la maintenaient dans le désespoir la laissant penser qu’elle n’avait aucune valeur. Elle a suivit 16 programmes de désintox différents sans pouvoir se débarrasser des tourments de ses expériences passées.

La drogue a mis Stacey dans un état tel qu’elle semblait comme anesthésiée, à peine capable de réagir. Elle avait pris l’habitude qu’on lui dise quoi faire, comment s’habiller, quand dormir. Elle travaillait plusieurs jours d’affilés pour différents proxénètes et se sentait impuissante car, elle ne parvenait pas à briser ce cycle dans sa vie… Jusqu’à aujourd’hui.

Lorsqu’elle a intégré le programme d’aide du Dream Center, Stacey a appris à s’aimer et s’est sentie vivante. Le programme lui a redonné l’espoir, de la dignité et une relation personnelle avec Jésus. Stacey apprend à se mettre des limites, à traverser les moments d’angoisse et vaincre la peur. Elle a appris à faire confiance aux gens et a pu rencontrer des personnes qui sont des « modèles » et l’aident à devenir la femme qu’elle souhaite être.
Elle a laissé ses inquiétudes et fardeaux à Jésus – Il a ôté le poids de ses épaules et apporté la lumière dans les endroits les plus ténébreux de sa vie.
Depuis, Stacey fait tout pour réussir le programme et vivre enfin libre et sobre. Rencontrer Jésus a changé sa vie et Il est devenu, désormais, la personne la plus importante de sa vie. « Je me repose sur Jésus un jour à la fois », dit-elle. « Il est ma source …Celui sur lequel je m’appuie et me repose et, il pourvoit à mes besoins. Il prend soin de moi. »

L’histoire de Rebecca :

Rebecca est une jeune mère de deux garçons. Née dans une famille violente, Rebecca n’a jamais appris à quoi ressemblaient des relations saines et normales. Elle avait un grand besoin d’amour et un manque d’affection.
Après un mariage raté avec un mari infidèle, Rebecca est tombée dans la dépression et est devenue dépendante des médicaments. Sa dépendance est devenue telle que l’Etat lui a retiré la garde de ses enfants. Passer d’une expérience malheureuse à une autre l’a laissée sans espoir, bouleversée et vulnérable aux mauvaises influences. Rebecca a été la cible rêvée pour des proxénètes rencontrés en ligne. Un homme lui a promis l’amour et de combler tous les désirs de son cœur. Mais… la prostitution a été le prix à payer.
« J’ai d’abord commencé à travailler dans les rues pour lui montrer que j’entrais dans son jeu ». Il restait avec moi au téléphone pour me guider vers les cibles, m’indiquer les tarifs, etc pendant qu’il surveillait les enfants. Je savais que c’était mal, mais plus je le faisais, plus il prenait soin de moi. J’allais chez le coiffeur, la manucure, il m’achetait des vêtements, des affaires pour moi et mes garçons et plus de drogue. Je me sentais comme une princesse. »

Ensuite, les choses ont commencé à prendre un mauvais tournant après le mariage éclair de Rebecca à Las Vegas. Le proxénète – devenu maintenant son époux – a commencé à la frapper et à la forcer à se prostituer sous l’emprise de la drogue.
« La nuit après notre mariage. Il m’a frappé si fort que j’ai pensé que j’allais mourir. J’ai appelé ma mère et elle m’a parlé du Dream Center. Je les ai appelés à l’aide mais, j’avais besoin d’un plan pour fuir ».

L’opportunité s’est présentée rapidement : une nuit, le mari de Rebecca est sortit suite à un appel téléphonique pour vendre de la drogue. Elle a rapidement regroupé ses enfants et ses affaires et a couru au centre de secours du Dream Center.
« Maintenant je suis en vie et en sécurité au Dream Center et je retourne à l’école en automne. »

Le projet Espoir était exactement ce dont Rebecca avait besoin pour guérir, grandir près de Dieu et retrouver sa liberté.
« Dieu est le père que j’ai toujours voulu et je l’aime. Il ne me blessera jamais et est toujours là pour me protéger. Maintenant, je veux aider d’autres femmes parce que je suis passée par là aussi et je crois que les jeunes filles devraient être informées sur ce qu’est la violence familiale. Dieu m’a enseigné que peu importe d’où on vient il y a de l’espoir. Et, le projet « Espoir » a sauvé ma vie. »