Partager sa foi - Aimer son prochain
English
fuerjedentag_01

La paix de Dieu est pour vous

Pensée du jour - La paix de Dieu

« Je suis excédé ! Ça m’exaspère ! »

Combien de fois avez-vous dit ou pensé ces mots ? Très souvent, en ce qui me concerne. Mais j’ai appris qu’il est possible de vivre ses journées autrement. En fait, Dieu ne veut pas que nous soyons en permanence sur les nerfs.

Dans Jean 14:27, Jésus nous dit : « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Moi, je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble pas et ne s’alarme pas ».

Il existe une paix du monde, que nous ressentons lorsque tout va comme nous voulons. Mais la qualité de paix que Jésus donne est totalement différente de celle que propose le monde. C’est une paix qui surpasse notre entendement ; elle nous garde sereins alors que nous aurions toutes les raisons d’être troublés.

La paix est une décision

Nous pouvons décider de ne plus céder à l’énervement et à la frustration. Peut-être pensez-vous : « Je ne peux pas m’en empêcher ». Mais Jésus affirme que si ! La paix qu’il nous offre est un rempart contre l’agitation.

Il est important de comprendre qu’il est de notre responsabilité de ne pas laisser nos cœurs se troubler ou s’alarmer. Nous ne serons jamais libérés d’un problème, quel qu’il soit, si nous n’en assumons pas la pleine responsabilité.

La plupart des gens préfèrent mettre leurs difficultés sur le compte d’une situation ou d’une personne – une enfance chaotique, leur manque d’instruction, leur nationalité, leur personnalité – et se trouver ainsi des excuses. Mais les événements de notre passé, ou de notre présent, ne doivent pas devenir une excuse pour ne pas progresser. Croyez-moi, je sais de quoi je parle !

J’ai grandi dans un environnement familial tourmenté et instable, marqué par l’alcool, la colère et toutes sortes de maltraitances. Cependant, j’ai fini par comprendre que si je voulais que ma vie ne ressemble pas à celle que j’avais connue tout au long de mon enfance, je devais assumer la responsabilité de mes actes.

Je me souviens du jour où je pris conscience qu’il n’était pas bon pour moi d’être tout le temps fâchée et énervée. Tout ce que j’en retirais, c’étaient des maux de tête, des douleurs au dos, une attitude grincheuse et des regrets pour avoir prononcé des paroles qui n’auraient jamais dû sortir de ma bouche.

Quand j’ai commencé à assumer mes responsabilités et à dire : « Dieu m’aidera si je le veux vraiment », j’ai vu mon attitude évoluer. Ce n’était pas facile et le changement ne s’est pas produit du jour au lendemain. Mais alors que je m’appuyais de plus en plus sur l’aide de Dieu et que j’apprenais à agir à la manière de Christ et non selon mes impulsions, j’ai commencé à changer. J’ai appris à vivre avec la paix que Jésus donne.

La paix de Dieu est pour VOUS !

Vous pouvez faire cette même expérience. Nous pouvons avoir tout ce que Dieu veut nous donner. Il ne fait pas de différence entre les personnes. Ses promesses sont pour « quiconque » (voir Actes 10:34-35, TOB). Nous faisons tous partie de ce « quiconque », mais nous ne sommes pas tous disposés à faire ce qu’il faut pour hériter de ses promesses. Nous sommes peut-être prêts à entendre la vérité, mais sommes-nous désireux d’y obéir ?

J’aimerais vous encourager à prendre sans tarder la décision de chercher Dieu avec détermination et persévérance et de lui obéir. Notre ennemi, le diable, est tenace et fera tout ce qu’il pourra pour nous épuiser et nous maintenir hors de la volonté de Dieu. Mais nous devons avoir cette même ténacité en Christ et ne jamais baisser les bras, par la grâce de Dieu. Et notre adversaire finira par regretter de nous avoir attaqués !

N’oublions pas qu’en tant que chrétiens nés de nouveau, nous avons en nous l’Esprit du Dieu vivant, qui nous rend plus que vainqueurs. Nous devrions décider à l’avance de rester paisibles dans les épreuves. Tout n’ira pas toujours comme nous voulons, et dans ces moments-là, il est bon d’être préparé à réagir sereinement.

Que vous puissiez confesser : « Avec l’aide de Dieu, je ne suis pas obligé d’être contrarié ou frustré. Je peux rester calme et dans la paix ». Notre stabilité et notre sérénité dans les périodes de trouble peuvent être un de nos témoignages les plus éloquents envers un monde en proie à l’agitation.