Partager sa foi - Aimer son prochain
English
fuerjedentag_01

On n’a rien sans rien

Street 2015

Combien de fois avez-vous entendu cette phrase : « Si seulement j’avais ce qu’il a ! » ? Il est facile de réagir ainsi et d’oublier le travail et les sacrifices qu’il a fallu accepter pour avoir une affaire prospère, une silhouette mince, pour pouvoir partir à la retraite avant l’heure…

Le mythe de la facilité

Nous voulons trop souvent faire l’impasse sur le travail et sauter directement aux résultats. Nous recherchons toujours le chemin le plus facile – une espèce de formule magique – pour atteindre nos objectifs. Nous voulons perdre du poids sans surveiller notre alimentation ou faire du sport. Nous voulons posséder de jolies choses sans devoir économiser pour les acheter. Personne ne veut souffrir ou consentir à des sacrifices. Mais le fait est que nous n’obtiendrons jamais ce que nous désirons si nous ne sommes pas prêts à exercer l’autodiscipline et la maîtrise de soi indispensables à la réalisation de nos souhaits. Comme on dit familièrement : on n’a rien sans rien.

Proverbes 25:28 compare une personne qui manque de maîtrise de soi à une ville dont la muraille a été détruite : elle n’est que ruines et chaos. Si vous prenez l’habitude de vous discipliner et de vous contrôler, non seulement vous parviendrez plus facilement à atteindre vos objectifs, mais vous connaîtrez également une réelle paix de l’esprit, parce qu’on se sent mieux quand sa vie est en ordre.

Faites le ménage

Regardez autour de vous les travaux que vous avez commencés sans jamais les terminer – des réparations courantes dans la maison, des piles de factures en instance, les lits qui n’ont pas été faits et la vaisselle sale qui s’accumule dans l’évier. Apprendre à être organisé dans les tâches de la vie de tous les jours et mener à bien de petits projets que vous avez démarrés est une première étape importante vers des objectifs plus ambitieux.

« Si vous n’arrivez pas à gérer les petites choses, comment réussirez-vous un jour à vous occuper des grandes ? »

Décidez aujourd’hui même d’être un « finisseur ». Faites le grand ménage dans votre vie, à la fois sur le plan matériel et personnel. Inspirez-vous des grands finisseurs de la Bible. Moïse et le peuple d’Israël ont parcouru le désert pendant quarante ans avant d’arriver enfin aux portes de la Terre promise. Bien qu’éprouvé au-delà de ce qu’il est normalement possible à un être humain d’endurer,

Job est resté ferme dans sa foi. Dans Job 19:25, il a déclaré : « Je sais que mon rédempteur est vivant » (Colombe). De même Paul, qui a subi des persécutions terribles pour sa foi, a pu écrire : « J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi » (2 Timothée 4:7, Colombe).

Arrosez la semence

Nous pouvons nous aussi être de ceux qui vont au bout de leurs projets, si nous coopérons avec Dieu et nous attelons à la tâche à laquelle il nous appelle. Refusez le « laisser-aller » et devenez des êtres déterminés. Prenez la décision de mettre de l’ordre dans les choses, grandes et petites, qui vous empêchent d’avancer. Il est vrai que ce n’est pas facile, mais Dieu vous a équipé pour les tâches difficiles. Il a d’ores et déjà planté en vous les graines de la discipline et de la maîtrise de soi. Il ne vous reste plus qu’à les arroser avec sa Parole pour les faire grandir.

Vous pouvez avoir la victoire dans les domaines de votre vie qui vous posent problème, si vous vous appuyez sur Dieu de façon délibérée et constante. Dites-lui : « Seigneur, je ne suis rien sans toi. Je ne peux rien faire sans toi. » Chassez les pensées négatives lorsqu’elles se présentent à votre esprit. Commencez à proclamer la vérité de Dieu sur votre situation, et peu à peu, il vous aidera à atteindre votre objectif. Quel que soit ce but, qu’il s’agisse de retrouver une bonne forme physique ou de changer une attitude négative, il est important de puiser vos ressources dans la puissance de Dieu.

Il est dit dans Philippiens 4:6 : « Ne vous inquiétez de rien, mais en toute circonstance demandez à Dieu dans la prière ce dont vous avez besoin, et faites-le avec un cœur reconnaissant ». Remerciez-le à l’avance pour son aide dans le grand ménage que vous allez entreprendre dans votre vie. Et accrochez-vous fermement à ces paroles de Psaumes 18:30 : « Avec toi, je peux attaquer mes ennemis, avec mon Dieu, je peux franchir le mur de la ville ». Même les murs d’une maison en désordre !