Madagascar-0712CS_B0093

Comme pour beaucoup de pays en voie de développement, la pauvreté est le quotidien de leurs habitants. A Madagascar, 80% de la population vit dans la pauvreté. Plusieurs ne peuvent se nourrir correctement, avoir accès à l’eau potable et répondre à d’autres besoins élémentaires. Dans les villages ruraux à proximité de la capitale Antananarivo, plus de la moitié de la population n’a pas accès à des sanitaires, et seulement un peu moins de la moitié a accès à l’eau potable.

Mais grâce au soutien de nos amis et partenaires, Hand of Hope fait la différence dans quelques villages environnants la capitale au moyen d’un partenariat avec Kelimahefa – organisme qui accueil un programme alimentaire à Madagascar. Ils fournissent quotidiennement un repas équilibré aux enfants.

Nous avons récemment visité le village rural de Ambrohitrimanjaha et avons rencontré de jeunes parents qui ont du mal à fournir ne serait-ce qu’un repas par jour à leur famille. Une de ces familles est Rajonson Lalao et ses 3 jeunes enfants.

Il y a 5 ans, quand son mari est parti, Rajonson s’est battue pour subvenir aux besoins de Aina (12 ans), Zo (9 ans) et Miora (5 ans). Rajonson est couturière mais ne parvenait pas à gagner suffisamment pour nourrir ses enfants et elle-même.

Comme vous pouvez l’imaginer, avoir peu à manger affectait sévèrement la santé des enfants. Aina avait du mal à l’école parce qu’elle était trop faible et n’arrivait pas à se concentrer. Zo, lui, ne pouvait pas jouer avec les autres enfants car lui aussi était trop faible et tombait souvent. Et la plus jeune, Miora, souffrait de malnutrition à tel point que ses cheveux se décoloraient.

Pensez à vos propres enfants ou à ceux que vous connaissez. Ce n’est certainement pas l’image qui vous vient quand vous pensez à eux.

Et, pour ne pas arranger les choses, Rajonson n’avait pas les moyens de payer les 6$ de loyer mensuel. Ils ont donc été expulsés de leur maison.

Ils ont fini par emménager avec la sœur de Rajonson et ses 2 enfants dans une petite maison. Ils ont eu la chance de ne pas se retrouver sans logement, mais, ils vivaient dans de piètres conditions car ils n’avaient d’autres choix que de partager à 4 une pièce avec les poules et les chèvres.

« Le programme alimentaire  est une aide précieuse, car à la maison les portions sont petites mais au centre d’accueil les portions sont plus grosses » dit Rajonson. La famille de Rajonson remercie Dieu à chaque fois qu’ils mangent car ils comprennent la valeur du repas qu’ils reçoivent chaque jour au centre alimentaire.

Aujourd’hui, la vie est bien différente pour Aina, Zo et Miora. Grâce au programme alimentaire, ils ont maintenant la force et l’énergie que des enfants de leur âge devraient avoir.

Miora, âgée de 5 ans est plus heureuse, elle a de beaux et forts cheveux noirs et aime jouer « au papa et à la maman ». Zo nous a confié qu’il a maintenant assez de force pour jouer au football. Et Aina se sent mieux à l’école maintenant, elle est capable de mieux se concentrer et elle aime jouer avec sa petite sœur.

Merci de soutenir les programmes alimentaires comme celui de Madagascar, non seulement nous avons été capables de nourrir cette famille, mais nous avons également été capables de récolter suffisamment d’argent pour permettre à cette jeune famille de payer 1 an de loyer et ainsi, vivre dans leur propre maison. Aujourd’hui, c’est vers un avenir plein d’espoir qu’ils tournent le regard.

Hand of Hope est le volet missionnaire des ministères de Joyce Meyer.

Notre but est simplement d’aider le plus grand nombre possible de personnes brisées, d’alléger la souffrance humaine et d’aider les chrétiens à grandir dans leur foi.