Photo1

Quand j’étais petite fille, je rêvais de devenir infirmière. Mon grand-père avait quelques problèmes de santé et je savais, après l’avoir vu souffrir, que je voulais aider les personnes ayant des soucis dans ce domaine. Je savais également que je voulais partir en voyage dans le cadre d’une mission médicale – de préférence dans un endroit reculé.

Quelques temps après avoir été diplômée de l’école d’infirmières, j’ai appris que Joyce Meyer Ministries, était en train d’organiser au travers de Hand of Hope, un voyage missionnaire médical et dentaire au Salvador. C’était comme un signe de Dieu me disant : « c’est le moment ! ».

Je savais que cela venait de Dieu parce que le moment était parfait. En effet, j’étais tout juste diplômée et je n’avais pas encore trouvé de travail. Et puis, l’annonce disait qu’ils recherchaient une infirmière ayant un diplôme « d’état ». Cela m’a demandé de faire un grand pas de foi mais j’ai postulé. J’ai été acceptée et immédiatement j’ai été en paix par rapport à ce projet!

Je n’étais jamais partie dans le cadre d’une mission auparavant et je n’avais jamais pensé faire ce type de voyage non plus- un voyage dont je ne savais rien ! C’était également la première fois que j’allais exercer en tant qu’infirmière d’état. Là encore, Dieu m’a vraiment aidée. Tout s’est déroulé à merveille et je me suis aussitôt envolée pour le Salvador.

Qu’est-ce qui a rendu ce voyage inoubliable ?

Un des souvenirs qui m’a marqué est lié à cette femme de 97 ans, qui s’est présentée à ma table de soins alors que je prenais la tension de son fils. Elle venait de se faire retirer deux dents à notre clinique dentaire. Alors qu’elle patientait elle a attrapé ma main qui était libre et l’a serrée dans la sienne. Cela a été un moment touchant et j’ai reçu tellement de reconnaissance. Je savais que les conditions de vie de cette femme étaient difficiles mais malgré tout, elle restait reconnaissante.

J’ai réalisé un rêve en participant à ce voyage. Je suis partie espérant apporter quelque chose aux plus pauvres. Je n’avais pas imaginé recevoir autant en retour. Cette expérience a changé ma vie.

Je suis devenue infirmière pour venir en aide aux gens et j’ai débuté ma carrière avec les patients les plus extraordinaires que je n’aurais jamais imaginé rencontrer. Je suis partie au Salvador pour bénir les gens, et en fait, je suis celle qui a été bénie. Il est clair que l’on ne peut pas vivre une expérience de ce type en restant à la maison focalisée sur soi. Ces voyages apprennent à placer les autres en premiers.